" />

CORRIDA PASSION de jeanmi64

01 septembre 2014

SAINT-PERDON : LA VIDEO DE LA NOVILLADA-CONCOURS

A signaler que José Garrido a quitté l'hôpital de Mont de Marsan pour l'Espagne, aucun épanchement n'ayant été détecté suite à son traumastisme cranien

Novillada-Concours de Saint Perdon

Posté par jeanmi64 à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


LES CARTELS DE LA FERIA D'AUTOMNE DE MADRID

Voici les cartels pour cette Feria madrilène :

2 octobre : Novillos de Fuente Ymbro pour Gonzalo Caballero, Francisco José Espada et Borja Jiménez.

3 octobre : Toros de Nuñez del Cuvillo pour Finito de Córdoba, Iván Fandiño et Daniel Luque. 

4 octobre :  Toros du Puerto de Santo Lorenzo pour Miguel Abellán, en solo.


4 octobre matin  Matinal. Novillada non piquée. . Finale du Certamen Camino hacia Las Ventas. 

5 octobre am : Toros d'Adolfo Martin pour  Uceda Leal, Diego Urdiales et Serafín Marín.

Posté par jeanmi64 à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

EMOTION A LA NOVILLADA-CONCOURS DE SAINT-PERDON

 

Près de 3 heures pour cette novillada-concours de St Perdon, célébrée dans les arènes de Mont de Marsan. Près de 3000 personnes, une réussite populaire incontestable, 4 policiers de la police municipale dehors en tout et pour tout, ça change des escadrons habituels, pas un anti à l' horizon, et du soleil à gogo.

Et ce n'est pas à cause de ce soleil, que les 3 novilleros se sont retrouvés en chemise.......Mais à cause des spectaculaires volteretas subies par chacun d'eux, heureusement sans gravité pour Louis Husson, à la limite du pire pour Alejandro Marcos, plus inquiétante pour José Garido, groogy, transporté à l' hôpital.

Par le détail, premier toro de Palha, joliment présenté : Il prend 3 piques puis se voit dominé à la muleta par José Garrido, faisant une nouvelle fois preuve de sa maturité. Trophée perdu aux descabellos

DSC06064

 

Le 2eme, est un Castillo de Huebra, gros et sans grace, qui prend 3 piques, mais se montre sans noblesse malgré la volonté d' Alejandro Marcos.Salut

DSC06073

 

En 3eme, le Valdellan, manso, hésite à venir au cheval.Louis Husson montre, même s' il y a encore des progrès à faire, qu' il se bonifie à chacune de ses sorties. Estocde d'école qui lui vaut une oreille.

DSC06083

 

Le castaño Pedraza de Yeltes pousse, chargeant de loin, sous 3 assauts avec force. José Garrido lui livre ensuite quelques séries, prend confiance et se fait prenfre spectaculairement, volant haut avant de retomber lourdement. Après quelques longues minutes, il revient hagard, cherchant où était le toro et repart pour une faena trop longue compte tenu de son état et qui lasse le novillo qui sera difficile à fixer à la mort. Nouvelle série de descabellos par un Garido ne sachant plus visiblement où il en était. Départ en ambulance, avec au moins un traumastisme cranien à confirmer par les examens.

DSC06096

 

Le Sanchez Herrero sorti en 5 impressionne par son trapio.Dés les premières passes de cape, il prend spectaculairement Alejandro Marcos, égratignant sa gorge. Moment de flottement, Louis Husson sort pour la mise en suerte de la pique, 3 lui aussi, avec Gabin Rehabi. Marcos revient pour une faena courte à ce novillo délicat. Salut

DSC06099

 

Le 6eme était un exemplaire de l'Astarac qui montra une confrontation spectaculaire avec de nouveau un excellent Gabin, dont l'équipage chuta au 2eme assaut, et qui alla le chercher pour le 3eme. Ovation au piquero.. Louis Husson s'accroche devant cet exemplaire demandant de la bouteille, se fait prendre, mais surmonte une douleur mal placée pour reprendre le combat une fois encore terminée par un estocanazo. Nouvelle oreille.

Vuelta posthume au novillo

 

DSC06102

 

Louis husson est sorti à pied par respect pour José Garrido blessé.

Le jury n'a pas attribué le prix du meilleur novillo, donnant une mention spéciale au Pedreza de Yeltes et à l' Astarac

A signaler encore la magnifique prestation musicale d' Al Violin.....

Un petit raccourci vidéo, servi brut,  des spectaculaires volteretas :

Voltertas à Saint Perdon

 

 

Et le sourire du jour, pour se remettre des émotions !

DSC06062

 

 

La vidéo : http://www.corridapassion.fr/archives/2014/09/01/30510904.html

.

 

Posté par jeanmi64 à 01:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2014

CORRIDA A LAS VIRTUDES

En soi, ce n'est pas une info des plus importantes de la temprada.

Sauf que c'est à Las Virtudes qu' aura lieu une corrida le 8 septembre.

Et n'en déplaisent à Ronda, Bejar, Almaden ou autres qui le prétendent à tort, Las Virtudes, pas loin de Valdepeñas et ses vignobles, est la plus ancienne arène d' Espagne. : 1641 et toujours en activité !

DSC01647

Certes, toros et toreros devront faire avec la piste....

Au cartel, toros de Nazario Ibañez pour Chechu, José Manuel Mas et Emilio Huertas.

On est bien loin du G5, mais quel parfum authentique !

.

Posté par jeanmi64 à 20:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2014

SAINT-PERDON

Novillada + résé

 

La vidéo du débarquement des novillos par Romain Tastet

(Le novillo de l'Astarac sera déchargé dimanche)

Présentation Novillada Saint Perdon 2014

 

On peut aussi se réjouir de la présence de José Garrido comme chef de lidia, après son succès historique de la semaine dernière (6 oreilles pour son encerrona) à Bilbao où il a montré toute sa maturité.

DSC05756

Une belle occasion pour tous les aficionados de se mobiliser après les lamentables provocations antis à Maubourguet.

.

 

 

Posté par jeanmi64 à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2014

BILBAO ET MATIAS....

DSC05357

S'il est un personnage incontournable lors des corridas à Bilbao, c'est bien le président Matias Gonzales. Il règne en maître au palco depuis une vingtaine d'années, pour toutes les corridas sans exception. Il a donc eu à y juger environ un millier de faenas !

Accoudé au rebord du palco, il disparaît même à la vue de certains, car de petite taille, derrière ses assesseurs si l' on est pas dans le bon angle

Sa rigueur est assumée, et Bilbao est sans doute l'arène où les trophées sont le plus chichement distribués. Mais c'est aussi souvent le plus contesté par une partie du public, et souvent aussi le plus soutenu dans certaines de ses décisions. Il n'est pratiquement pas une feria sans qu' il essuie plusieurs bronca tonitruantes pour accompagner ses décisions.

Règlement, la 1ère oreille est le fait du public. Mais, même avec une nuée de mouchoirs blancs, Matias ne sortira pas forcément le sien, où alors fera trainer un maximum sa décision, au point que, comme avec Fandiño par exemple il y a 2 ans, il a fallu aller couper l' oreille du toro emporté par l'arrastre hors de la piste. Et si la décision sremble plus majoritaire qu' unanime, il semble compter les mouchoirs pour ne pas sortir le sien.

La 2éme oreille est, règlementairement son privilège. Il ne l'a attribué qu' une petite dizaine de fois dans sa carrière présidentielle. Si la pétition est unanime, et est indiscutablement méritée,il ne cèderarien, mais c'est son droit, et assumera une bronca sonore, ce qui arrive fréquemment. Mais il lui est aussi arrivé de surprendre son monde, comme il ya 2 ans en donnant 2 oreilles que personne ne demandait à El Juli, auteur entre autre ddu "folkore" ' un excentique (au sens littéral) julipie, 2eme oreille que personne ne demandait, alors que 2 jours plus tôt il s'était montré inflexible pour une 2ème oreille que tout le monde demandait.

Mais aussi, le personnage peut surprendre à l'extérieur.......On se souvient de sa présidence surprenante, invité au palco de Céret en 2013, ou lorsque, du callejon où il se trouvait aussi invité, il fut le premier à agiter frénétiquement son mouchoir pour demander l' indulto du Fuente Ymbro de Samadet en 2013. Pas son style.....

Personnellement, bien que souvent surpris par Matias, c'est un personnage que j'aime bien, non pas forcément pour sa rigidité, mais parce qu' il fait partie intégrante du rituel bilbaïen, avec ses décisions contestées et huées.

.

.

 

Posté par jeanmi64 à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2014

COMMUNIQUE DE L' ONCT APRES MAUBOURGUET

Suite à l'agression des antis lors de la non piqué de Maubourguer samedi soir, l' ONCT communique :

"La nouvelle agression dont vient de se rendre coupable le CRAC, derrière son président et ses principaux
meneurs, à l’encontre des arènes de Maubourguet, appelle une réponse judiciaire à la mesure des faits et des
multiples récidives constatées.
                Depuis des semaines, sur son site, le CRAC appelait à un « rassemblement citoyen », précisant qu’il n’en était
pas l’organisateur mais qu’il se bornait à relayer l’information.
Au regard des évènements, de la présence sur place de ses principaux meneurs, de l’interpellation puis du
maintien en garde à vue de son président, et de la revendication des troubles par son vice président, le mensonge
est aujourd’hui avéré, ce qui permet de démontrer que derrière toutes les « actions citoyennes » organisées cet
été se cache le même groupuscule d’une dizaine de personnes.
À Maubourguet, ils étaient seize à envahir la piste, mais leur propagande évoque une « centaine de
manifestants ». Le mensonge, là encore, répond à la nécessité pour le CRAC d’apparaître comme la seule force
d’intervention susceptible de regrouper les militants animalistes, à un moment où il est de plus en plus isolé et où
son président est critiqué pour ses méthodes jugées violentes et ses échecs répétés.
Enfermé dans une logique judiciaire qui ne laisse aucun doute sur l’avenir qui l’attend, le président du CRAC
espère sortir de l’impasse en acquérant le statut de martyr de sa cause.
L’action de Maubourguet, qui reproduit celle de Rion l’an passé, mais sans la logistique qui avait permis aux
gros bras parisiens et belges de l’alter mondialisme radical de participer à l’opération, avait pour unique objectif
d’offrir une nouvelle vitrine médiatique au président du CRAC en lui permettant de dénoncer les supposées
violences policières dont seraient victimes les manifestants.
Malheureusement pour lui, interpellé durant l’opération, il a passé en garde à vue les heures suivantes, et n’a
donc pas pu bénéficier de l’exposition médiatique personnelle sur laquelle il comptait pour redorer son blason et
faire taire son opposition.
Il lui reste maintenant à affronter une nouvelle fois les conséquences de ses actes et à répondre des faits
incriminés, ainsi que des plaintes déposées par la mairie de Maubourguet et le Club Taurin organisateur de la
manifestation : non respect d’un arrêté municipal, troubles à l’ordre public, outrage à autorité et rébellion,
entrave à la liberté de travail et culturelle, mise en danger de la vie d’autrui, dégradation de biens publics, etc…
Une banale affaire de délinquance ordinaire qui s’ajoute à de nombreuses autres dont les instructions seront
bientôt closes et les faits prochainement jugés.
L’Observatoire National des Cultures Taurines, dont les avocats suivent tous ces dossiers, tient à féliciter une
nouvelle fois les aficionados pour leur tenue exemplaire. En ne répondant pas à la provocation et en laissant à la
Force Publique le soin de maintenir l’ordre comme elle le fait de manière parfaite depuis le début de la saison, ils
ont montré une nouvelle fois leur sens des responsabilités.
Dans l’intérêt de la démocratie et de l’ordre public, il est maintenant nécessaire que la Justice soit rendue et que
les atteintes discriminatoires contre une culture légitime et ceux qui la partagent soient sévèrement punies"

Posté par jeanmi64 à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

BILBAO : OREILLE POUR EL CID AVEC LES VICTORINOS

Capture

(photo Arjona)

Pour la clotuyre de la feria de Bilbao, un lot de Victorino, bien présentés. Bien les 5 et 6.Difficiles les 2 et 3.

Diego Urdiales : Salut aux 2

El Cid : Salut et oreille

Luis Bolivar : Silence et applaudissements ( avec trophée perdu à l'épée.)

 

A signaler un espontaneo gravement blessé au 4eme

bc-espontaneo--575x323

Posté par jeanmi64 à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »