" />

CORRIDA PASSION de jeanmi64

27 août 2014

SAINT-PERDON

Novillada + résé

 

La vidéo du débarquement des novillos par Romain Tastet

(Le novillo de l'Astarac sera déchargé dimanche)

Présentation Novillada Saint Perdon 2014

 

On peut aussi se réjouir de la présence de José Garrido comme chef de lidia, après son succès historique de la semaine dernière (6 oreilles pour son encerrona) à Bilbao où il a montré toute sa maturité.

DSC05756

Une belle occasion pour tous les aficionados de se mobiliser après les lamentables provocations antis à Maubourguet.

.

 

 

Posté par jeanmi64 à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 août 2014

BILBAO ET MATIAS....

DSC05357

S'il est un personnage incontournable lors des corridas à Bilbao, c'est bien le président Matias Gonzales. Il règne en maître au palco depuis une vingtaine d'années, pour toutes les corridas sans exception. Il a donc eu à y juger environ un millier de faenas !

Accoudé au rebord du palco, il disparaît même à la vue de certains, car de petite taille, derrière ses assesseurs si l' on est pas dans le bon angle

Sa rigueur est assumée, et Bilbao est sans doute l'arène où les trophées sont le plus chichement distribués. Mais c'est aussi souvent le plus contesté par une partie du public, et souvent aussi le plus soutenu dans certaines de ses décisions. Il n'est pratiquement pas une feria sans qu' il essuie plusieurs bronca tonitruantes pour accompagner ses décisions.

Règlement, la 1ère oreille est le fait du public. Mais, même avec une nuée de mouchoirs blancs, Matias ne sortira pas forcément le sien, où alors fera trainer un maximum sa décision, au point que, comme avec Fandiño par exemple il y a 2 ans, il a fallu aller couper l' oreille du toro emporté par l'arrastre hors de la piste. Et si la décision sremble plus majoritaire qu' unanime, il semble compter les mouchoirs pour ne pas sortir le sien.

La 2éme oreille est, règlementairement son privilège. Il ne l'a attribué qu' une petite dizaine de fois dans sa carrière présidentielle. Si la pétition est unanime, et est indiscutablement méritée,il ne cèderarien, mais c'est son droit, et assumera une bronca sonore, ce qui arrive fréquemment. Mais il lui est aussi arrivé de surprendre son monde, comme il ya 2 ans en donnant 2 oreilles que personne ne demandait à El Juli, auteur entre autre ddu "folkore" ' un excentique (au sens littéral) julipie, 2eme oreille que personne ne demandait, alors que 2 jours plus tôt il s'était montré inflexible pour une 2ème oreille que tout le monde demandait.

Mais aussi, le personnage peut surprendre à l'extérieur.......On se souvient de sa présidence surprenante, invité au palco de Céret en 2013, ou lorsque, du callejon où il se trouvait aussi invité, il fut le premier à agiter frénétiquement son mouchoir pour demander l' indulto du Fuente Ymbro de Samadet en 2013. Pas son style.....

Personnellement, bien que souvent surpris par Matias, c'est un personnage que j'aime bien, non pas forcément pour sa rigidité, mais parce qu' il fait partie intégrante du rituel bilbaïen, avec ses décisions contestées et huées.

.

.

 

Posté par jeanmi64 à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2014

COMMUNIQUE DE L' ONCT APRES MAUBOURGUET

Suite à l'agression des antis lors de la non piqué de Maubourguer samedi soir, l' ONCT communique :

"La nouvelle agression dont vient de se rendre coupable le CRAC, derrière son président et ses principaux
meneurs, à l’encontre des arènes de Maubourguet, appelle une réponse judiciaire à la mesure des faits et des
multiples récidives constatées.
                Depuis des semaines, sur son site, le CRAC appelait à un « rassemblement citoyen », précisant qu’il n’en était
pas l’organisateur mais qu’il se bornait à relayer l’information.
Au regard des évènements, de la présence sur place de ses principaux meneurs, de l’interpellation puis du
maintien en garde à vue de son président, et de la revendication des troubles par son vice président, le mensonge
est aujourd’hui avéré, ce qui permet de démontrer que derrière toutes les « actions citoyennes » organisées cet
été se cache le même groupuscule d’une dizaine de personnes.
À Maubourguet, ils étaient seize à envahir la piste, mais leur propagande évoque une « centaine de
manifestants ». Le mensonge, là encore, répond à la nécessité pour le CRAC d’apparaître comme la seule force
d’intervention susceptible de regrouper les militants animalistes, à un moment où il est de plus en plus isolé et où
son président est critiqué pour ses méthodes jugées violentes et ses échecs répétés.
Enfermé dans une logique judiciaire qui ne laisse aucun doute sur l’avenir qui l’attend, le président du CRAC
espère sortir de l’impasse en acquérant le statut de martyr de sa cause.
L’action de Maubourguet, qui reproduit celle de Rion l’an passé, mais sans la logistique qui avait permis aux
gros bras parisiens et belges de l’alter mondialisme radical de participer à l’opération, avait pour unique objectif
d’offrir une nouvelle vitrine médiatique au président du CRAC en lui permettant de dénoncer les supposées
violences policières dont seraient victimes les manifestants.
Malheureusement pour lui, interpellé durant l’opération, il a passé en garde à vue les heures suivantes, et n’a
donc pas pu bénéficier de l’exposition médiatique personnelle sur laquelle il comptait pour redorer son blason et
faire taire son opposition.
Il lui reste maintenant à affronter une nouvelle fois les conséquences de ses actes et à répondre des faits
incriminés, ainsi que des plaintes déposées par la mairie de Maubourguet et le Club Taurin organisateur de la
manifestation : non respect d’un arrêté municipal, troubles à l’ordre public, outrage à autorité et rébellion,
entrave à la liberté de travail et culturelle, mise en danger de la vie d’autrui, dégradation de biens publics, etc…
Une banale affaire de délinquance ordinaire qui s’ajoute à de nombreuses autres dont les instructions seront
bientôt closes et les faits prochainement jugés.
L’Observatoire National des Cultures Taurines, dont les avocats suivent tous ces dossiers, tient à féliciter une
nouvelle fois les aficionados pour leur tenue exemplaire. En ne répondant pas à la provocation et en laissant à la
Force Publique le soin de maintenir l’ordre comme elle le fait de manière parfaite depuis le début de la saison, ils
ont montré une nouvelle fois leur sens des responsabilités.
Dans l’intérêt de la démocratie et de l’ordre public, il est maintenant nécessaire que la Justice soit rendue et que
les atteintes discriminatoires contre une culture légitime et ceux qui la partagent soient sévèrement punies"

Posté par jeanmi64 à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

BILBAO : OREILLE POUR EL CID AVEC LES VICTORINOS

Capture

(photo Arjona)

Pour la clotuyre de la feria de Bilbao, un lot de Victorino, bien présentés. Bien les 5 et 6.Difficiles les 2 et 3.

Diego Urdiales : Salut aux 2

El Cid : Salut et oreille

Luis Bolivar : Silence et applaudissements ( avec trophée perdu à l'épée.)

 

A signaler un espontaneo gravement blessé au 4eme

bc-espontaneo--575x323

Posté par jeanmi64 à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MIMIZAN : LA VIDEO !

Corrida de Mimizan, le 23 août 2014

Posté par jeanmi64 à 01:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2014

MIMIZAN : JOURNÉE MEXICAINE

Mimizan était aujourd'hui placé sous le signe du Mexique, avec l'alternative de Brandon Campos, conférée par Joselito Adame. Thomas Dufau étant le témoins.

Mais, car il y a un mais, les toros de Gallon ont été décevants. 8 picotazos en guise de 1er tiers (et encore les 2 supplémentaires ont été le fait de la présidence ne répondant pas aux demandes des toreros de stopper.  Faibles, réservé devant les cites des capes et muletas, le 1er et le 4éme restant aux planches. Seuls les 4 et 5 ont un peu sauvé la face.

Brandon Campo toucha donc un toro d'alternative qu' il fut obligé de toréer contre les planches, avec un toro immobile. Faena courte conclue par une bonne estocade d'effet rapide, qui lui valut une oreille de sympathie. Mieux avec le dernier auquel il livra une faena variée, bien que quelquefois brouillonne au son du Vino Griego qu' il demanda à l'orchestre. Echec à sa 1ere tentative à l'épée. Applaudissements.

DSC00081

DSC06056

 

DSC06023

 

 

Joselito Adame se donne dans toutes les arènes, et aujourd' hui encore il le montra. Passons sur son 1er sans grande possibilité. A son second, on eut le droit à un quite "mexicain" et une faena où on sentit la volonté de Joselito. Inventive, elle se termina à genoux contre les planches, le tout accompagné par la formation de marachis que le torero préféra à la banda officielle. pour conclure, un grand recibir fit tomber les 2 oreilles. Sortie a hombros.

DSC06027

DSC06044

DSC06047

Thomas Dufau aussi était motivé, il accueillit son 1er par des cambiadas au centre mais ne put pas tirer grand chose du Gallon. Echecs répétés à l'épée. Salut. C'est à genou au centre qu' il accueillit son second, après avoir assuré le tercio de banderilles avec une belle 2eme paire al violin.Belle faena sur les 2 bords, inversées et manoletinas. Mais nouvelle série de pinchazos. Il fut cependant appelé à saluer.

DSC06042

DSC06053

Le temps a mas, 9/10eme d'arène, musique mariachi aux banderilles, une poignée d'antis discrets grâce aux forces de l' ordre.

 

Bien sûr, tout ça avec le sourire du jour !

DSC06019

 

LA VIDEO : http://www.corridapassion.fr/archives/2014/08/24/30463121.html

.

Posté par jeanmi64 à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

BLBAO : LES LA QUINTA ABSENTS DU RENDEZ VOUS

Toros de La Quinta, mais manquant de race et faibles.

Antonio Ferrera : Silence et salut

El Juli : Silence et silence

Fandiño : Salut et applaudissements.

Posté par jeanmi64 à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

BILBAO VENDREDI : PERERA DOMINATEUR, PADILLA SHOWMAN, FANDIÑO MALHEUREUX....

Les toros de Jandilla ne se sont pas montrės å leur avantage cette tarde : faibles, souvent devant se contenter d'un picotazo au 2eme voyage, mansos ou bondissant (le 5), sans race, le 6eme cependant noble.

Pas grand chose å signaler aux 3 premiers, les moins bons, sinon que Fandiño tua mal, ce qui est rare chez lui, Perera salua.

Au 4ème, accueilli par Padilla par une larga de rodillas, celui-ci fit le show, avec å noter une bonne sėrie droitière. Mais il fut pris spectaculairement 2 fois, visage ensanglantė et groggy la 2eme fois, mais montra alors qu'il en avait dans des passes brouillonnes, mais courageuses. Une ėpėe qui fit tarder le toro å tomber, et curieusement Padilla ne prit pas le descabello : le toro est tombė å 10 secondes du 3eme avis du ponctuel prėsident Macias.

DSC05942

DSC05947

DSC05954

Perera eut beaucoup de mėrite avec son second, aux coups de tête dėsordonnės. Il parvint å le canalise, pour nous faire une faena de nouveau templėe , dominatrice, et terminėe comme souvent par des circulaires se terminant dans les cornes. Une bonne estocade provoqua une pėtition, paraissant majoritaire, mais le prėsident Matias ne le jugea pas ainsi, et Perera se contenta d'une vuelta trés fêtée avec le visage maussade.

DSC05995

DSC05997

Fandiño put s'exprimer comme å son habitude face au noble 5eme avec le sėrieux qu'il met dans de belles sėries main basses, de la droite et de la gauche. Le basque å domicile portait sur le public. Il termina comme souvent par des manoletinas. Mais il fut une nouvelle fois malheureux å l'ėpėe, avec 2 pinchazos. On l' a senti trės dėçu lors de son salut.

DSC06004

DSC06013

Arènes aux 3/5eme. Ciel menaçant devenant bleu et une manif d'antis dehors, sifflant et criant certes, mais restant sagement sur le trottoir oů ils ėtaient sans que les 2 ou 3 policiers face å eux n'aient å intervenir. 

Demain Mimizan.... aprés 3 heures pour faire Bilbao Bayonne au .ieu d'1h1/4......les vacanciers rentrent.

Et avant de vous gratifier du sourire du jour, encaissez pour une fois la grimace du jour (une anti). On comprend pourquoi on prėfère être aficionado qu'anti !

DSC05801

DSC05796

Posté par jeanmi64 à 02:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »